Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Le développement tardif des cultures affectera-t-il les rendements au Québec?

28 août 2017, Agrocentre

Tout comme nos voisins du sud, la saison n’aura certainement pas été à l’image des deux dernières bonnes années que nous avons eu au Québec. Reflétant bien cette situation, le développement des cultures tarde au Québec. C’est ce que le dernier relevé de la Financière Agricole présenté sur le site de l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ) vendredi le 25 août dernier confirme.

En fait, en un coup d’œil, on constate rapidement que 2017 ne passera certainement pas à l’histoire comme une bonne année.

Principales raisons évoquées, sans surprise, la grêle et les excès de pluie qui, combiné aux ensemencements très tardifs, font en sorte que le développement moyen des cultures de maïs et soya au Québec affiche le plus important retard enregistré depuis 2008 pour une fin de mois d’août.

Si on juxtapose ensuite la progression du développement des cultures avec le rendement final obtenu depuis 2008 (voir tableaux et graphiques ci-haut), le constat parle de lui-même. Très difficile d’envisager de bons rendements. Si on se fit ensuite aux baisses des rendements au cours des mauvaises années précédentes, le rendement du maïs devrait reculer autour de 9,83 tonnes/ha (record de 10,6 tonnes/ha l’an dernier) et celui du soya autour de 2,90 tonnes/ha (record l’an dernier de 3,2 tonnes/ha).

Pour les producteurs, ce recul de rendement n’est pas une bonne nouvelle bien entendu. Ce n’en est toutefois pas une non plus pour les acheteurs de grains. 

En effet, les volumes récoltés seront moins importants, ce qui devrait contribuer à raffermir les prix. C’est sans compter qu’avec un retard dans le développement des cultures de l’ordre de 2-3 semaines (selon les régions), il se peut très bien que certains acheteurs soient pris de court plus qu’à l’habitude avant de pouvoir mettre la main sur du grain de la nouvelle récolte. Les producteurs qui auront l’occasion de battre plus tôt, ou qui ont encore du grain de l’ancienne récolte pourraient alors profiter de certaines opportunités intéressantes. 

Pour ne pas manquer ces opportunités, contactez nos négociants qui pourront vous garder informé à ce sujet d’ici les récoltes.

 

Suivez La Quête du Rendement 3e édition!

Quête du rendement 

Abonnez-vous aussi à la page Facebook Quête du rendement, pour rester informé des nouvelles publications.


Partager cet article