Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Météo et prix des grains

02 juin 2017, Agrocentre

Il y a deux semaines, nous avons présenté un 1er aperçu des prévisions météo pour cet été au Québec basées sur les dernières mises à jour du NOAA (National Oceanic and Atmosphérique Administration) aux États-Unis : dans la normale saisonnière côté précipitations, mais plus chaudes qu’à la normale côté températures.

Cette semaine, le 31 mai, ce fût au tour d’Environnement Canada d’y aller de ses prévisions. L’instance gouvernementale canadienne corrobore le pronostique du NOAA avec des précipitations dans la normale au Québec au cours des trois prochains mois. Côté température, Environnement Canada se montre par contre moins confiant que son homologue concernant des températures au-dessus des normales saisonnières au cours de cette période, avec des prévisions plutôt dans la normale.

 

Un troisième avis, celui de l’équipe de AgWeb, concorde néanmoins avec le NOAA, laissant aussi entendre des températures au-dessus des normales. 

Qui sera le plus juste dans ses prévisions reste à voir. Même avec les systèmes de prévisions météorologiques les plus sophistiqués disponibles de nos jours, Dame Nature a toujours le dernier mot, ne manquant pas de nous surprendre encore régulièrement. Par contre, à priori, pas de surprise météo à prévoir avec peut-être du temps plus chaud, pas nécessaire une mauvaise chose avec le début de saison frais et humide que nous avons eu jusqu’ici.

Dans le marché des grains, les dernières semaines auront été difficiles. En temps normal, avec un début de saison incertain du côté américain, les prix auraient dû grimper comme le veut généralement la tendance saisonnière au printemps. Ce n’aura pas été le cas jusqu’à présent. Force est d’admettre que les marchés restent l’œil fixe sur les stocks importants de grains encore disponibles et l’effet peu significatif que peut avoir un début de saison trop frais et humide sur les rendements par la suite à l’automne. 

Au Québec, les prix des grains montrent malgré tout un peu de fermeté, mais très peu. D’une fourchette depuis les récoltes de 190-192 à 200-205 $ la tonne, le prix du maïs tente actuellement de passer définitivement au-dessus de la barre du 200 $ la tonne. Toutefois, jusqu’ici, le bon niveau des stocks qui demeurent encore disponibles à la ferme et le fait que plusieurs producteurs maintiennent un 1er objectif de vente à 200-205$ la tonne ne manque pas de freiner une appréciation supplémentaire des prix. 

Dans le soya, le recul important du prix à Chicago n’a pas manqué de faire fondre celui au Québec qui, il n’y a pas encore si longtemps, avoisinaient 470-500 $ la tonne. Il tente maintenant de se maintenir tant bien que mal autour de 450 $ la tonne. Le principal risque qui demeure pour le prix du soya est que le marché à Chicago s’enfonce davantage, celui-ci ayant déjà perdu plus de 1,00 $US/boisseau (36,7 $US/tonne, environ 50$ la tonne) depuis son sommet à la fin janvier dernier.

Que ce soit pour le maïs comme pour le soya, le temps est maintenant compté d’ici les récoltes. La possibilité que d’autres problèmes météo voient le jour d’ici l’automne n’est pas écartée. Il faudra cependant être très attentif à ces opportunités et, s’il y a lieu, ne pas hésiter alors pour considérer de nouvelles ventes. 

Pour discuter de vos stratégies et objectifs de ventes, n’hésitez pas à contacter notre équipe de négociants

Bon début de saison !

 

La Quête du Rendement 3e édition est commencée!

Découvrez les participants 2017, et suivez le déroulement de leur saison en visitant le site web Agrocentre.

Abonnez-vous à la page Facebook Quête du rendement, pour être informé des nouvelles publications.


Partager cet article