Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Des prix volatils pour la récolte

27 septembre 2016, Agrocentre

De premiers producteurs ont déjà débuté leurs récoltes de soya dans plusieurs régions. D’ici une à deux semaines, la récolte 2016 sera bien amorcée, avec comme chaque année son lot de surprises : surplus de récolte, silos pleins, retard de chargement du grain à la ferme, et engorgement des élévateurs à la livraison.

Et même si plusieurs producteurs auront dans les dernières années construit les installations nécessaires pour gérer et minimisé les défis que posent les récoltes, il y aura de la volatilité dans l’air, spécialement pour les prix. Une journée un acheteur a les portes grandes ouvertes pour se dépêcher de renflouer les coffres, le lendemain il marque « complet » avec les conséquences que l’on sait pour les prix. 

C’est sans compter les prix à la bourse qui ont surpris à quelques reprises dans les dernières années, bondissant alors que personne ne croyait que ce serait possible en pleine récolte. Ce fût le cas l’an dernier avec par exemple le prix du maïs à Chicago qui a frisé 4,00 $US/boisseau au début octobre suivi d’un rebond ensuite à la fin du mois à pratiquement 3,90 $US/boisseau.

Comment ne pas oublier non plus 2014, alors qu’après un creux à 3,1825 $US/boisseau au début octobre, le prix du maïs à Chicago n’a plus jamais regardé en arrière pour finir l’année à plus de 3,90 $US/boisseau.

Pourtant, dans les deux cas, ce que rappelleront sans aucun doute plusieurs producteurs c’est que le prix au Québec aura davantage frisé des creux autour de 180-185 $ la tonne si ce n’est pas moins. C’est dire combien le jeu de la « base » avec les acheteurs est important au cours de cette période, et qu’une bonne base bien négocier peut faire toute la différence entre un mauvais prix, et un prix acceptable pour une période récolte.

Bien entendu, ce n’est certainement pas le temps qui permet aux producteurs pendant les récoltes de débusquer les meilleures opportunités de marché. Mais, rien n’empêche de prévoir le coup avant que la frénésie de la récolte n’accumule les nuits blanches. On peut ainsi très bien réaliser des contrats à prix fermé ou à base fermée à l’avance, ou encore compter sur l’équipe de spécialistes en marché de l’Agrocentre pour veiller au grain.

Il ne suffit que d’un coup de téléphone pour les informer de ce qui est prévu comme surplus récolte et des objectifs de vente « réalistes » recherchés pour cette période. Pendant que la récolte roulera à plein régime, une équipe s’assurera ainsi jour après jour que les objectifs commerciaux de vente de grain restent suivis d’heure en heure pour saisir les meilleures opportunités dans le marché. Après tout, si on récolte chaque année, c’est pour vendre au meilleur prix!

 

Contacter notre équipe de spécialistes en commercialisation dans le Réseau Agrocentre!

 

 

 

La Quête du Rendement 2016, suivez-nous sur Facebook ! 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article