Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Reste-t-il beaucoup de grains dans les silos?

26 août 2016, Agrocentre

Comme chaque année, la grande question de fin de saison avant les récoltes : reste-t-il encore beaucoup de grains dans les silos du Québec? Question aux multiples réponses obscures, puisque les données disponibles et les rumeurs de marché permettent difficilement d’y voir clair dans toute cette histoire. 

Si on se fit aux dernières données fournies par Producteurs de Grains du Québec (PGQ) dans son rapport sur le niveau des stocks :

Maïs – Beaucoup de producteurs ont profité de la hausse intéressante des prix en juin pour terminer de vider leurs silos. C’est ce qu’illustre le graphique ci-haut avec un bond en juin à plus de 10% de la production de l’ancienne récolte de vendu à ce moment. Par comparaison, en temps normal, c’est 8% de ventes de l’ancienne récolte qui sont réalisées en juin. Au cumulatif, l’écoulement des stocks a ainsi réalisé un rattrapage pour être très légèrement sous la normale 5 ans de 89% de la dernière récolte de maïs de vendu en juillet.

Soya – Les ventes de soya de l’ancienne récolte ont été soutenues pratiquement tous les mois depuis la récolte, à un rythme supérieur à la normale des 5 dernières années. Ceci aura permis de bien absorber la récolte record de 1 million de tonnes de l’an dernier, et il est bien possible qu’il ne reste plus grand-chose dans les silos du Québec.

Blé (tout type) – Suivant des fortes livraisons (ventes) à la récolte en septembre 2015, le rythme d’écoulement des stocks de blé au Québec a rapidement passé sous la normale des dernières années. Au cumulatif, 93% de la dernière récolte (celle de 2015) serait écoulé en juillet, soit 7% de moins qu’à la normale depuis 5 ans. Est-ce dire qu’il y avait encore des silos de blé 2015 dans les silos du Québec au moment de la récolte 2016? Possible, mais ce n’est pas dans le Réseau Agrocentre que cette situation a été observée.

Dans le maïs, plusieurs rumeurs circulent à l’effet qu’il n’y aurait pas autant de maïs qu’on pourrait le croire dans les silos du Québec. D’autres parts, certains affirment aussi qu’il y aurait encore bel et bien de bons volumes de maïs dans les silos, mais qu’il serait déjà partiellement vendu à des acheteurs et consommateurs. Qui dit vrai? Difficile à dire…

Si on se fit cependant au comportement de la base dans les dernières semaines, elle n’aura pas jusqu’ici été à la hauteur de la hausse saisonnière qui la caractérise généralement à ce moment-ci de la saison. Ceci est d’autant plus curieux qu’à Chicago, la faiblesse des prix devrait occasionner une fermeté supplémentaire de la base.

C’est dire que s’il est vrai qu’il ne reste plus beaucoup de maïs dans les silos du Québec, les acheteurs seraient par contre déjà très bien desservis pour justifier de forcer davantage la base à la hausse par manque de maïs. Est-ce dire que d’ici la récolte en octobre il n’y aura pas un rebond du prix du maïs au Québec? Non. Mais pour l’instant, ils ne semblent pas particulièrement agressifs dans leurs prix, ce qui n’est pas coutume à ce moment-ci de la saison et invite à la réflexion pour ceux qui ont encore du maïs à vendre d’ici octobre.

À l’opposé, dans le soya, nul besoin de dire que s’il n’en reste plus beaucoup de disponible dans les silos du Québec comme le suggèrent les chiffres de PGQ, ceux qui en ont pourraient profiter d’opportunités. La récolte est cependant déjà à nos portes. Il faut donc être très alerte dans les prochaines semaines, car rapidement, les prix pourraient s’écraser sous la pression de la récolte québécoise comme chaque année.

Restez à l’affut et n’hésitez pas à contacter notre équipe de spécialistes en commercialisation dans le Réseau Agrocentre!

 

La Quête du Rendement 2016, suivez-nous sur Facebook ! 

  

 

 

 


Partager cet article