Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Pourquoi pas la récolte 2020?

02 octobre 2019, Agrocentre

Nous sommes dans les derniers miles avant les récoltes. Déjà, dans la dernière semaine, un peu de soya a été récolté dans plusieurs régions. À lire les commentaires de producteurs, ce ne sera plus très long non plus avant que le maïs atteigne sa pleine maturité pour certains champs semés tôt.

Dans les marchés, comme c’est souvent le cas avant les récoltes, le prix du maïs se maintient encore assez bien. Celà peut varier d’une région à l’autre, mais pour ceux qui ont encore de l’ancienne récolte, on parle de 230 à plus de 240 $ la tonne. Le soya reste par contre fidèle à lui-même depuis un bon moment, jouant de 410 à 430 $ la tonne à la ferme.

Bien sûr, dès que les batteuses rentreront dans le champ pour de bon, on doit alors s’attendre à ce que les prix affichent du recul. Ce que seront cette année les creux à la récolte reste à voir. 205, 200… 195 $ dans le maïs? Dans le soya, 410, 405 ou 400 $ et moins?  Les paris sont ouverts!

Si vous avez été prudents, vous devriez cependant déjà avoir vendu certains volumes lorsque les prix ont grimpé l’été dernier. Dans le maïs, vous auriez alors tiré votre épingle du jeu à 210, 220 et peut-être même 230$ la tonne et plus pour livraison à la récolte jusqu’en décembre, dans le soya 420 à 440$ et plus (… à la ferme).

En rien, ces prix ne sont aussi exceptionnels que ce que nous avons pu observer par exemple l’été dernier dans le maïs à 260-270 $ la tonne. Encore moins pour le soya où, dans les dernières années, nous avons souvent vu du 460-470 et même 500 $ la tonne et plus.

Mais, pour une période récolte, ce sont de bonnes ventes! Pas d’entreposage, pas de stratégie de commercialisation compliquée, et surtout, des ventes qui pour plusieurs, sont à profit si on tient compte du coût de production.

Alors, pourquoi ne pas vendre aussi pour la récolte 2020? Ça peut sembler curieux de parler de la récolte de l’an prochain alors que celle de cette année n’est pas encore engrangée? 2020, c’est loin pour réaliser des ventes quand on ne sait même pas exactement ce qu’on sèmera au printemps prochain.

Mais pourtant, des premières offres intéressantes ont commencé à faire surface pour 2020, autant dans le maïs que le soya. Aux États-Unis et en Ontario, plusieurs analystes suggèrent d’ailleurs de réaliser déjà des ventes à hauteur de 5-10% des volumes prévus si les prix couvrent de premiers objectifs de ventes. Et à défaut de prévoir les marchés, s’assurer de premières ventes payantes n’est certainement pas une mauvaise stratégie.

Informez-vous auprès de votre conseiller en commercialisation chez Agrocentre pour plus d’information à ce sujet!

 

AGROFIBRES SUR FACEBOOK 


Partager cet article