Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 14 mai 20

14 mai 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont clôturé en baisse de ½ à ¾ cents. Celui mai 20 a expiré à 3,20 ¼ $.

Ce matin, le USDA a présenté son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation. Dans le cas du maïs US de l’ancienne récolte, il a estimé que les ventes ont été de 1,073 million de tonnes au cours de la semaine du 7 mai dernier, ce qui était dans les attentes du marché. Pour la nouvelle récolte, le USDA a évalué les ventes à 554,495 tonnes. En fin de compte, le total des ventes de maïs US était en hausse de 87 % par rapport à la semaine précédente et de 157 % comparativement à l’an dernier à la même période. Dans le même rapport, les expéditions de maïs US ont été estimées à 1,311 million de tonnes, ce qui représentait une augmentation annuelle de 33,3 %. Le cumulatif annuel des exportations de maïs est inférieur à celui de l’an dernier par 31 %, avec 25,413 millions de tonnes de maïs US d’expédiées.

IEG Vantage a abaissé son estimé des superficies de maïs US 2020/2021 de 2,8 millions d’acres à 94,2 millions d’acres. Au cours du mois de mars dernier, le NASS (USDA) a établi les intentions d’ensemencements de maïs US à 97 millions d’acres.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la journée en baisse d’une fraction de cent à 2 ½ cents. Le contrat mai 20 a expiré à 8,35 ¼ $. Les contrats de tourteau de soya US ont également fini dans le rouge de 2 à 2,40 $/tonne. Celui mai 20 a expiré à 285,20 $/tonne. L’huile de soya US a fini la séance en hausse de 27 points. Le contrat mai 20 a expiré à 25,92 c/lb.

Durant l’avant-midi, le USDA a rapporté des ventes à l’exportation de 198,000 tonnes de soya à la Chine. Des exportateurs privés ont également annoncé des ventes de 20,000 tonnes d’huile de soya à la Chine.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation présenté ce matin, le USDA a affirmé que celles de soya US ont été de 655,474 tonnes au cours de la semaine du 7 mai dernier, un résultat qui se trouvait dans la fourchette inférieure des attentes du marché. Il s’agissait aussi d’une augmentation de 76,7 % par rapport à l’an dernier. Les ventes de la nouvelle récolte de soya US ont été estimées à 440,000 tonnes, avec un total de 1,665 tonnes pour les prochaines ventes de soya US 2020/2021. Sur la semaine, 59,2 % du total des ventes concernaient la Chine. En fait, la Chine a été la destination pour 36,4 % des expéditions évaluées à 1,274 milliard de boisseaux. Dans le même rapport, les ventes de tourteau de soya ont été estimées à 101,300 tonnes, avec des ventes additionnelles de 18,800 tonnes pour 2020/2021. Durant la semaine du 7 mai dernier, le cumulatif des exportations a été établi à 7,378 millions de tonnes. En ce qui concerne l’huile de soya US, les ventes ont été évaluées à 6,737 tonnes, ce qui est une baisse de 64,4 % par rapport à la semaine précédente et de 37,6 % comparativement à l’an passé. Un total de 65,089 tonnes d’huile de soya US a été expédié au cours de la semaine du 7 mai dernier, ce qui en fait le 2ème plus élevé de l’année commerciale en cours. Le cumulatif annuel des expéditions d’huile de soya US est en hausse à 776,082 tonnes, ce qui correspond à une augmentation de 46 % par rapport à l’an dernier.

IEG Vantage a augmenté son estimé des superficies allouées au soya US 2020/2021 par 2,4 millions d’acres à 85,9 millions d’acres. Dans son rapport de mars dernier sur les intentions d’ensemencements, le USDA les évaluait à 83,5 millions d’acres.

Blé

Le contrat mai 20 de blé tendre rouge d’hiver US a expiré à 5,10 ½ $, celui de blé dur rouge d’hier US à 4,58 $ et celui de blé dur rouge de printemps US à 5 $/boisseau. Aucun d’entre eux n’a été transigé aujourd’hui. À Chicago, les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée sur une note partagée. Celui juillet 20 a gagné ½ cent alors que celui décembre 20 a reculé de ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé en baisse de 2 ½ à 4 cents, mais le recul a été plus prononcé pour les contrats de la nouvelle récolte. À Minneapolis, les contrats de blé ont fini la journée dans le rouge d’une fraction de cent.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation concernant la semaine du 7 mai dernier, le USDA a estimé celles de blé US à 203,480 tonnes, ce qui était une augmentation de 78 % par rapport à l’an dernier. Les ventes non-expédiées ont été de 3,585 millions de tonnes alors qu’il reste 4 semaines pour l’année commerciale actuelle. Le cumulatif des exportations de blé US a été évalué à 22,795 millions de tonnes. Les dernières données indiquent que le total des engagements pour le blé US 2019/2020 est à 99,93 % de la prévision du USDA à 969,3 millions de boisseaux.

Dans un appel d’offres international, l’Algérie a acheté 500,000 tonnes de blé d’origine optionnelle (probablement française). De son côté, dans un appel d’offres international, la Corée du Sud a acheté 67,000 tonnes de blé. Toujours à l’aide d’un appel d’offres international, le Japon recherche 80,000 tonnes de blé. L’appel d’offres prendra fin le 20 mai prochain.

FranceAgriMer estime que les exportations de blé français à l’extérieur de la zone UE seront de 13,3 millions de tonnes. Si cela se réalise, ce sera une augmentation annuelle de 38 %.

Bœuf

À l’exception de celui juin 20 qui a terminé la session en hausse d’un quart de cent, les contrats de bœuf US 2020 ont clôturé en baisse de 1,42 $ à 1,70 $. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également fini dans le rouge entre 1,50 $ à 2,02 $.

Le 13 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 43 cents à 123,95 $.

Le USDA a confirmé des ventes au comptant entre 110 $ et 115 $.

Pour une 3ème semaine consécutive, les ventes à l’exportation de bœuf US ont touché un bas de l’année commerciale en cours. En fait, durant la semaine du 7 mai dernier, les 4,191 tonnes exportées représentaient une baisse de 20 % par rapport à la semaine précédente. Les expéditions de bœuf US ont également reculé à 12,173 tonnes, ce qui était 23 % sous la moyenne de 2020.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» qui s’est rétréci à 13,52 $. La découpe «Choice» a reculé de 15,07 $. Celle «Select» a fait l’inverse en gagnant 16 cents.

Aux États-Unis, les activités de ventes institutionnelles reprennent alors que les restaurants rouvrent dans de nombreux États.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 358,000 têtes, soit à une augmentation de 35,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais aussi à une baisse de 127,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la session sur une note partagée. Les contrats juillet 20 jusqu’à octobre 20 étaient en baisse au cours de la journée. Par contre, ceux juin 20 et décembre 20 ont clôturé en hausse. Le contrat mai 20 a également fini en progression pour expirer à 68,67 $.

Le 12 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 2,07 $ à 67,89 $.

Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en progression de 16 cents à 37,05 $. La valeur moyenne des découpes a reculé de 3,42 $ à 113,79 $. Mais, les côtes et le «butt» ont été en hausses records à respectivement 204,03 $ et 161,30 $.

Au cours de la semaine du 7 mai dernier, les ventes à l’exportation de porc US ont été de 10,827 tonnes, ce qui correspondait à une baisse de 77 % par rapport à la semaine précédente. Dans le même rapport, le USDA a estimé que les expéditions de porc US ont touché un bas pour 2020 à 21,778 tonnes. Le cumulatif annuel des exportations de porc US a été évalué à 743,345 tonnes, ce qui est une augmentation de 68 % par rapport à l’an passé et il s’agissait de 46 % du total de 2019.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,469 million de têtes, ce qui est une augmentation de 255,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une baisse de 363,000 têtes comparativement à l’an passé.

Dollar canadien 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article